unnamed

Droit de réponse au journal « la Savoie » par David Berton et Fabienne Devance, candidats Front National sur le canton d’Albertville II :

Le journal « la Savoie », par la plume de Johan Fabin, dans sa une du 13 février : « l’islamo-fascisme gagne du terrain» –appellation aussi risible que stupide, empruntée à Bernard Henri Levy, référence seule qui nous souligne le niveau abyssale : l’article relate l’anecdote d’une militante écologiste, immigrationniste convaincue comme toute écologiste, fascinante de contradictions : (…) « 2 femmes d’origine maghrébine dont une enceinte et son enfant ; l’enfant venait donner des coups de pied à la mamie qui, au bout d’un moment, gentiment, a demandé à la maman que l’enfant arrête ; la mère enceinte s’est levée furieuse en allant vers la mamie, lâchant : « attention, celui qui est dans mon ventre ne se contentera pas de vous donner des coups de pieds » ; elle a mimé un pistolet sur la tempe de la mamie en disant : «celui-là vous tuera » ; il y a donc une haine folle de la part de personnes issues de l’immigration.» et de conclure par le plus grand déni d’un gauchisme pavlovien maladif : « on ne peut laisser faire, sinon portes ouvertes au Front national et aux djihadistes et salafistes très présents sur la ville. »

Non, le Front National n’a pas ouvert les vannes de l’immigration pendant 50 ans ! L’UMPS, ou devrais-je dire l’U.D.S… Union du Système : UMP, PS, Modem, extrême gauche ; représentés par Messieurs Gaymard, Brugnon, Troutot, Vairetto : les dépositaires en Savoie d’un tel bilan. Les électeurs lors des élections départementales 2015 s’en souviendront !

L’article se termine sur une conclusion fallacieuse, que les journaux les plus militants de la CGT en passant par les tracts communistes ne peuvent qu’envier : « Ce racisme ordinaire est devenu un cercle vicieux avec une adhésion au Front National de plus en plus importante et par effet domino des communautés qui se braquent et se recroquevillent de plus en plus. »

Non, le Front National n’est pas un mouvement raciste ! Les français victimes de l’insécurité et de l’immigration ne sont pas coupables de racisme, ils sont les victimes. Non, nous ne sommes pas dépositaires de la politique d’immigration et de non-assimilation qui a créé le communautarisme dont le val des roses est une expression bien malheureuse. Nous sommes le remède, la solution, et je vous garantis que le Front National sera présent partout sur Albertville, le val des roses y compris ; nous sommes chez nous partout en France !