Communiqué de David Berton, Secrétaire Départemental du FNJ de Savoie

« Une trentaine de policiers ont manifesté, mercredi entre 12h30 et 14 heures, devant la direction départementale de la sécurité publique à Chambéry, pour dénoncer le manque d’effectifs et de moyens qui dégradent leurs conditions de travail. Ils protestaient également contre le port du matricule qui « stigmatise leur profession. »1

Le Front National de la Jeunesse se solidarise avec la colère justifiée des policiers de Chambéry. Le constat fait par ces forces de l’ordre est criant : Ils n’ont pas les effectifs, pas les moyens et ne se sentent (ne sont) pas soutenus par leur autorité.

Il est vrai que les priorités du Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, se résument à brimer la liberté d’expression en censurant un humoriste, à faire campagne contre le Front National et à suspecter les forces de l’ordre par le port du matricule.

Notre priorité est la sécurité, premier droit du citoyen et premier devoir du politique. Nous nous engageons à appliquer la tolérance zéro, à soutenir, sans faiblesse aucune, les représentants de l’ordre, à leur donner les effectifs et le matériel nécessaires à leurs missions. Nous nous attaquerons à la corruption, qu’elle vienne d’en haut ou d’en bas.

 

1 : http://www.ledauphine.com/savoie/2014/01/22/chambery-le-ras-le-bol-des-policiers